Stéphanie de Muru et son compagnon: un couple discret
Stéphanie de Muru et son compagnon

Stéphanie de Muru: je n’ai de leçon d’intégrité à recevoir de personne

Journaliste au parcours atypique et figure emblématique de la presse française, Stéphanie de Muru est un nom qui ne passe pas inaperçu. Longtemps restée sous contrat avec la chaîne de télévision BFM TV, elle est actuellement sous contrat avec RT Télé. Que retenir de la carrière de Stéphanie de Muru et de sa situation professionnelle ? Retour sur la vie de Stéphanie de Muru et son compagnon.

Biographie

Dans le monde de la presse française, Stéphanie de Muru est un nom particulièrement rattaché à celle de la chaîne BFM TV. Cette journaliste et présentatrice d’émission est née le 17 janvier 1973 dans la commune de Belfort. Elle est titulaire d’un DESS de droit ce qui lui vaut d’abord le poste de chasseuse de têtes au sein d’un cabinet de recrutement. Sa mission principale se résumait alors à dénicher des profils rares et des cadres de haut niveau pour des entreprises françaises.

Après cette courte aventure, elle se lance dans le monde des médias. Elle travaille notamment avec Allociné, Paris Première et CinéCinéma. En 2003, elle cumule le poste de présentatrice d’émission sur France 3, InfoSport et Khalifa TV. Une année plus tard, elle intègre le groupe Canal+ via une de ses filiales : la chaîne de télévision I-Télé. Membre du desk, cette journaliste présente essentiellement des reportages et parfois quelques journaux télévisés.

La carrière médiatique

Stéphanie de Muru se révèlera véritablement au public sur la chaîne d’information continue à vocation économique BFM TV. Au total, elle travaillera en collaboration avec ce dernier pendant douze ans. À ses débuts en 2005, elle présentait la matinale de la chaîne du lundi au vendredi avec Thomas Misrachi. Celle-ci passait habituellement entre 6 h et 9 h 30. Toutefois, au bout de chaque demi-heure, elle se charge de la présentation du journal sur l’actualité générale.

Avec la modification des programmes de la chaîne, Stéphanie de Muru rejoint les animations de la soirée. Du lundi au vendredi, elle présentait BFM Non-Stop, un journal en continu suivi d’un bulletin météo entre 17 h et 18 h. Celle-ci passera aussi en rediffusion entre 20 h et 21 h au cours de BFM Soir animé par le journaliste Olivier Mazerolle. Lors de l’été et de la Noël de 2006, elle anime BFM Non-Stop de 18 h à 21 h en remplacement de Ruth Elkrief et Olivier Mazerolle.

La polémique sur le départ de BFM TV

À partir de 2008, avec le réaménagement des émissions, cette figure médiatique s’est vue confier l’animation du journal de Midi Ruth Elkrief. Elle passait donc à la télé du lundi au vendredi à 12 h 30 et à 13 h 30. Fin avril 2010, une politique particulière sera mise en place pour la présentation des émissions. Des journalistes s’alternent et échangent ainsi leurs horaires de présentation sur l’antenne de BFM TV. Cependant en mars 2011, la journaliste se retira des écrans pour un congé de maternité.

Malgré ce parcours passionnant avec la chaîne BFM TV, la journaliste annoncera au cours d’un direct la fin de l’aventure. Le 2 juillet 2017, elle annonce aux téléspectateurs son envie de quitter le média dans l’optique de rejoindre RT Télé. Toutefois, il faut reconnaître que cette décision n’était pas du tout du goût de ceux-ci ce qui lui vaudra de vives critiques.

Pour eux, cette chaîne est propagandiste et se trouve à la solde du président russe, un des grands partenaires financiers. Toutefois, l’éminente femme des médias n’a pas la moindre once de regret sur cette décision qu’elle a prise. Au détour d’une interview, on retient de leparisien qu’elle confia à ses confrères journalistes : « Je m’y attendais un peu. Il y a des confrères qui n’ont pas été très cool, en m’attaquant sur la déontologie. Mais je n’ai de leçon d’intégrité à recevoir de personne. Je peux me regarder dans une glace. Ça fait quinze ans que je fais ce métier. Et je ne pense pas avoir été prise en flagrant délit de quoi que ce soit. J’ai mes opinions de citoyenne, mais je ne suis pas là pour les donner ».

Stéphanie de Muru et son compagnon

Stéphanie de Muru et les réseaux sociaux

En bonne journaliste, Stéphanie de Muru se montre particulièrement active sur les réseaux sociaux. Il est possible de voir sur ses comptes Instagram et Facebook une kyrielle de ses photos personnelles. Que ce soit sur les plateaux de télévision ou dans la vie courante, elle partage ses moments de détente avec son audience. En plus de ceci, cette femme des médias est une fan des sorties et des séjours. Sur ses comptes en ligne, vous trouverez notamment des clichés de son passage à :

  • La villa Calvi ;
  • Sardaigne en Italie ;
  • Porticcio en Corse ;
  • Sofitel Golfe d’Ajaccio ;
  • Four Seasons Hôtel Georges V de Paris.

La vie heureuse de Stéphanie de Muru a eu des répercussions sur sa carrière professionnelle. Au cours de l’année 2008, elle a même reçu une distinction qui vient couronner ses efforts inlassables depuis son engagement avec la presse. Il s’agit du prix de la meilleure « jeune journaliste » au cours de la cérémonie des Jeunes Talents de cette année.

Stéphanie de Muru et son compagnon

Tout comme certains de ses confrères du monde de la presse, Stéphanie de Muru reste discrète sur sa vie privée. C’est une manière pour elle de préserver les gens à qui elle tient des avis de propagande et des critiques acerbes. Pour autant, il faut noter que la fille du chanteur alsacien Rino de Muru n’est pas un cœur à prendre. En effet, elle est mère de deux jolis garçons et est en couple avec Grégory Samack. Issu également du monde des médias, ce dernier est l’ex-directeur général adjoint de BFM TV. On sait, toutefois, peu de choses sur Stéphanie de Muru et son compagnon.

En dehors des écrans, la journaliste passe bien entendu du temps avec sa famille. Stéphanie de Muru et son compagnon s’acharnent au quotidien à leur accorder une bonne éducation.

Stéphanie de Muru et son compagnon réalisent parfois des sorties de détente ou de voyage vers d’autres destinations pour prendre du repos. Cependant, peu d’informations filtrent sur l’identité des deux garçons qui restent bien visiblement discrets vis-à-vis des médias.