Mohamed Bouhafsi et sa femme

Mohamed Bouhafsi et sa femme Angéline : il a vaincu sa timidité

Depuis la rentrée 2021, Mohamed Bouhafsi officie à France télévisions. Son départ de TMC a étonné plus d’un. Il fait désormais partie de l’équipe des chroniqueurs de C à vous. Très discret sur sa vie privée, il n’en dit pas beaucoup sur sa chérie Angéline. On vous révèle tout sur Mohamed Bouhafsi et sa femme qui travaille dans les médias.

Mohamed Bouhafsi et sa femme : qui est Angéline l’amour de sa vie ?

En plein ascension dans sa carrière, il ne s’attendait pas à trouver l’amour avant ses 30 ans. Pourtant, en 2016, c’est un véritable coup de foudre qui le frappe en plein cœur. Par un heureux hasard, il croise sa future partenaire pour la première fois au Parc des Princes. De nature réservé, Mohamed Bouhafsi ne laisse pas sa timidité lui faire perdre un rencard avec sa femme.

« Je prends son sourire et sa beauté plein la gueule. C’est mon coup de foudre » a-t-il écrit. Tous deux passionnés par l’univers du football, ils ne se lâchent plus. Fous amoureux l’un de l’autre, Mohamed Bouhafsi et sa femme n’hésitent pas à partager leur bonheur avec le monde entier.

Autrefois hôtesse à l’UEFA, Angéline décide de rejoindre, quelques temps après, le PSG. En 2020, elle se lance dans les médias comme son compagnon. La jeune femme évolue comme cheffe de projet et assure la gestion de l’émission In vino de Sud Radio.

Heureux et fier de l’avoir rencontré, Mohamed Bouhafsi dédie de sublimes phrases à sa partenaire de vie. Dans l’un de ses ouvrages, le chroniqueur de C à vous réalise une belle déclaration à son endroit : « Elle ne réalise pas à quel point elle vient tout bousculer et me donner foi en l’amour ».

Entre Mohamed Bouhafsi et sa femme, l’ancien membre du groupe Altice n’est pas le seul romantique. Sa femme Angélique lui a également adressé de son côté une tendre phrase. « Merci de partager mes journées, de prendre autant soin de moi, et des gens que j’aime. Ma famille, toi, mon tout » a-t-elle lancé à son bien-aimé.

Mohamed Bouhafsi et sa femme

Une nouvelle aventure au sein de France Télévisions

Après une dizaine d’années passées au service de RMC, Mohamed Bouhafsi change de cap. L’expert du ballon rond a voulu amorcer un nouveau virage dans sa carrière de journaliste. Il intègre ainsi l’équipe de France 5 en septembre 2021.

À lire :  Anne Depetrini et son compagnon : le choc des cultures

Désormais, le spécialiste de football officie dans l’émission C à Vous d’Anne-Elisabeth Lemoine en tant que chroniqueur. Mohamed Bouhafsi est à la tête de la rubrique sportive du programme télévisé. Il intervient également pour commenter l’actualité générale.

Le compagnon de télé d’Émilie Tran Nguyen s’engage aussi dans la politique. Il co-présente avec la journaliste Anne-Sophie Lapix une nouvelle émission le 20h22. Diffusé après le JT de 20 heures de France 2, il anime le programme destiné aux prochaines élections présidentielles d’avril 2022.

Un livre qui révèle son passé d’enfant battu et qui fait froid dans le dos

En novembre 2021, Mohamed Bouhafsi publie son livre Rêver sous les coups. Coécrit avec Géraldine Maillet, il y relate son terrible passé de petit garçon battu par son père. Cet atroce traitement, le chroniqueur va le vivre jusqu’à l’âge de 8 ans.

« Chez moi, chez ma mère, ça a été beaucoup de coups jusqu’à l’âge de huit ans. Le premier souvenir que j’ai avec mon père, c’est ma mère rue Saint-Vincent de Paul dans le 10ème arrondissement, qui court, qui a le visage tuméfié, qui est en sang et qui a la tête ouverte. Moi qui me jette sur mon père, en lui disant : ‘arrête papa, arrête papa’ et moi qui finis dans le crépis avec la tête ouverte. Ça, ça s’est répété à de multiples reprises ».

Après avoir longuement hésité à partager son témoignage, il parvient à trouver la force nécessaire pour se libérer de ce lourd fardeau. « C’est une page qui s’est tournée. Je n’ai pas du tout écrit pour me libérer mais pour être utile » confesse-t-il. Désormais, son combat, il le mène aux côtés des victimes de violences infantiles afin de les protéger.

À lire :  Azzeddine Ahmed-Chaouch et sa femme : il tombe dans son propre piège

Sa tentative de kidnapping qui échoue

Mohamed Bouhafsi a aussi échappé à une tentative de kidnapping de la part de son père. L’hebdomadaire Libération qui a dressé un portrait du journaliste raconte : « Un jour, il va chercher son gamin à l’école et le kidnappe. Il veut l’emmener en Algérie. La police intervient juste avant l’embarquement à Marseille ».

L’homme des médias revient sur cet épisode traumatisant dans le JDD. « Il m’a fait grimper dans un superbe van Mercedes. Un trajet de rêve : bonbons, BD, musique… Et mon père si gentil… ». Cette action va se solder avec l’arrivée de sa mère. « On croise ma mère. Mon père lui crache dessus. Je lui saute au cou : c’est la plus belle joie de ma vie » termine-t-il.

Aujourd’hui, le journaliste dit ne plus en vouloir à son père. « Je ne sais pas s’il a lu le livre. Je lui souhaite une belle vie. Je lui souhaite une belle vie, parce que je sais qu’il a des enfants. J’espère juste que ses enfants n’auront pas vécu la même chose que moi et que ma maman ».

Des retrouvailles entre père et fils qui ne se passent pas comme prévu

Les deux hommes se retrouvent dix-sept années plus tard. Son père l’attendait de manière inattendue à sa sortie de travail. « Il est en bas de mon bureau, un soir. Le sol se dérobe sous mes pieds. Mais j’accepte de dîner avec lui. J’attends qu’il me dise pourquoi il ne m’aime pas. Mais il ne fait que me parler des trois enfants qu’il a eus entre-temps. Me demande un autographe de DJ Snake, un maillot de Mbappé… » raconte t-il ému au JDD.

Mohamed Bouhafsi ajoute : « Quand je l’ai vu, je n’avais pas d’arme, pas de haine et pas de violence ». Dans les colonnes du JDD, il déclare que ce dernier ne s’excusera pas. « Il admet juste qu’il nous a peut-être mal aimés. Je pense à Camus. Nous sommes deux étrangers. Il n’a aucun regret, ne s’excuse de rien » révèle le présentateur.

À lire :  Pierre Lescure et sa femme : tout sur celui qui est surnommé "la petite Fred"

« Les secondes les plus dégoûtantes de ma vie »

Au cours de leurs échanges, le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët était présent dans le même restaurant. Ce dernier s’est invité à leur table et s’en sont suivies les présentations. « Il félicite mon père pour l’éducation et les valeurs exceptionnelles qu’il m’a données… Et mon père répond : Oui, je sais, merci » se souvient Mohamed Bouhafsi.

À cet instant, le jeune animateur évoque une sensation « de coup de poignard ». Cette réponse improbable de son père l’a déçu. Il illustre ces moments précis avec cette phrase : c’étaient « les secondes les plus dégoûtantes de ma vie ».

Mohamed Bouhafsi et sa femme

Le soutien des internautes face à son combat

Mohamed Bouhafsi et sa femme forment un joli couple. Pour traverser les moments difficiles, ils peuvent aussi compter sur les fans. D’ailleurs, la sortie de son ouvrage pour raconter son histoire a été un véritable succès et du côté des réseaux sociaux, les internautes ont salué son courage.

  • Merci pour ce bel engagement Momo ;
  • J’ai offert votre livre ! Le cadeau fut très apprécié et dévoré ;
  • Heureux pour vous et content pour ceux à qui vous avez fait du bien avec ce livre.

L’homme qui raconte être « né à l’âge de huit ans, le 1er avril 2001 », jour du départ de son père de la maison, ne regrette pas son audace. Celui qui doit sa passion pour la littérature à sa mère en reste très proche. « C’est la plus belle des choses qui me soit arrivée, ma mère. Aujourd’hui, quand elle ne répond pas au téléphone, je suis en panique ».