Charlotte Le Bon et son compagnon: prête pour se marier?
Charlotte Le Bon et son compagnon

Charlotte Le Bon et son compagnon: prête pour se marier avec son nouveau chéri?

La charmante actrice québécoise Charlotte Le Bon n’est plus un personnage à présenter. Connue du public pour sa collaboration avec Yann Barthès dans le Grand Journal, elle est adorée des français. L’ex miss-météo de Canal+ se consacre très tôt à la comédie avec une ascension fulgurante. Désormais, elle se tourne vers la réalisation cinématographique, mais n’abandonne pas pour autant son amour pour le dessin. Voici ce que vous devez savoir sur Charlotte Lebon et son compagnon.

Charlotte Le Bon et son compagnon : une triste séparation

En 2016, on apprenait la rupture brusque entre Charlotte Le Bon et son compagnon Ali Baddou. Les deux coéquipiers de télé partageaient, depuis 2010, une folle histoire d’amour. La jeune femme et le présentateur s’étaient même fiancés en 2013. Malheureusement, après quelque temps, Charlotte Le Bon et son compagnon décident de rompre leurs fiançailles. Les causes de cette séparation restent assez floues.

Pas prête pour se marier

Apparemment, le joker d’Anne-Elisabeth Lemoine semblait partant pour fonder un foyer. Mais cette idée de famille n’intègre pas pour l’instant les plans de la sublime réalisatrice. Elle confiait, en 2014 dans les colonnes de Paris Match, ne pas être prête pour se marier. « Ce n’est pas une priorité, et puis je peux m’engager sans signer au bas d’un papier ».

Sa réaction est similaire lorsqu’on lui demande si elle ambitionne d’avoir des enfants : « Oui, mais plus tard. Je suis trop jeune » a-t-elle répondu.

Des rumeurs de liaison non-confirmées

Juste après la dispersion du couple Charlotte Le Bon et Ali Baddou annoncée par Public, des rumeurs ont fait surface. Une prétendue idylle naissait entre la jeune femme et un célèbre photographe français. L’actrice québécoise était, en effet, proche de Mathieu César. Apparition en public ou encore échange de regards tendres, leur rapprochement à laisser entendre qu’ils forment désormais un nouveau couple.

À lire :  Doria Tillier : un couple victime de son propre succès professionnel?

Si Charlotte Le Bon et son compagnon présumé n’ont pas rejeté ces allégations, les médias ont fini par laisser tomber cette affaire. Cette relation semble donc bien officielle. Plus aucun bruit ne court actuellement sur la vie amoureuse de l’ancienne miss météo du Grand Journal. Charlotte Le Bon protège son intimité et désire maintenir sous silence tout ce qui se passe entre elle et ses prétendants.

L’actrice se lance dans la réalisation

Celle qui a donné la réplique à Pierre Niney dans le film Yves Saint Laurent passe désormais derrière la caméra. La talentueuse Charlotte Le Bon réalise et coécrit son premier long-métrage intitulé Falcon Lake. Il s’agit d’une adaptation inspirée de la bande-dessinée Une sœur de Bastien Vivès.

Ce film est tourné au Canada, à Gore dans les Laurentides. Prévu pour 2022, il retrace une histoire toute particulière. « J’aimais les thèmes que le roman explorait. Le passage entre l’enfance et l’âge adulte, où l’on a des pulsions sexuelles qui peuvent monter et qu’on n’arrive pas trop à identifier, qui peuvent nous effrayer » explique Charlotte Le Bon sur son prochain chef-d’œuvre.

Elle met en scène de célèbres acteurs québécois et français. On retrouve notamment Monia Chokri, Karine Gonthier-Hyndman, Sara Montpetit et le jeune acteur français Joseph Engel. Vivement la sortie du film.

Un désir de renouer avec le Québec ?

Celle qui a enchaîné les tournages comme comédienne semble vouloir retourner à ses racines. La réalisation de ce film dans les Laurentides ne révèle donc pas du hasard. Au cours d’une interview accordée au média Journal, Charlotte Le Bon fait quelques confidences à ce sujet.

À lire :  Doria Tillier : un couple victime de son propre succès professionnel?

« Je me suis acheté une maison sur le bord d’un lac parce que j’ai l’intention de venir passer plus de temps ici, surtout durant l’été, quand c’est un peu moins frénétique, côté travail, en France. Et aussi parce que mon pays et ma famille me manquent. Même si ça fait 10 ans que j’habite Paris, culturellement, ça m’épuise. J’ai besoin de revenir au Canada pour me ressourcer ».

Celle qui a été marquée par le suicide de son père à l’âge de 10 ans veut donc revenir s’installer dans son pays. On lui souhaite un excellent retour aux sources.

Charlotte Le Bon n’est pas à sa première réalisation

La jeune actrice ne réalise pas pour la première fois. En 2018, Charlotte Le Bon présente au Festival de Cannes son court-métrage intitulé Judith Hôtel. Avec Sarah Calcine et Guillaume Kerbusch, elle fait sensation avec cette œuvre.

Lors de son entretien avec Madame Figaro, l’actrice confie avoir toujours été attirée par cet univers. « J’en ai toujours eu envie. J’y touchais vaguement du bout du doigt avec mes photos, mes dessins ou encore cette fausse bande-annonce (Modern Monster) que j’ai réalisée dans le cadre de ma première exposition. Cette année, cette envie s’est montrée de plus en plus urgente. Je ne pouvais donc pas refuser la folle opportunité des Talents Adami Cannes. J’ai carrément sauté sur l’occasion. Je ressens une immense excitation, déguisée en peur, à présenter ce court-métrage lors de cette 71e édition du Festival de Cannes » a avoué la belle brune.

À lire :  Doria Tillier : un couple victime de son propre succès professionnel?

Charlotte Le Bon ne rêve désormais que de réalisation. Toujours au cours de l’entretien, elle affirme « que réaliser un film est probablement l’un des plus beaux métiers du monde ». On attend donc voir comment elle compte s’y prendre pour la suite.

Charlotte Le Bon et son compagnon

Une véritable touche-à-tout

Actrice, réalisatrice, animatrice de télévision, mannequin, Charlotte Le Bon est une artiste complète. Celle qui détient un diplôme en art plastique ne s’arrête pourtant pas là. Douée en dessin, elle a également une belle carrière artistique à son actif. Grâce à son talent d’illustratrice, Charlotte Lebon expose depuis de nombreuses années ses réalisations dans le monde entier.

Ses œuvres exhibées en 2016 à la Galerie Cinéma d’Anne-Dominique Toussaint de Paris ont eu grand écho. Présentée sous le titre « One Bedroom Hotel On The Moon », elle évoque selon elle une histoire faite de mélancolie et d’espoir.

Cette essence qui se retrouve souvent dans ses créations a un sens particulier. Dans les colonnes du New-York Times, elle précise comment elles peuvent être perçues. « Mes personnages sont toujours seuls (…) Ils traduisent une forme d’isolement poétique ».

D’autres collaborations comme celle avec le site Spank-Magazine lui ont conféré une grande notoriété dans le domaine. Avant tout passionnée, elle adore illustrer. « Dessiner, cela fait partie à 100 % de ma vie. Et voyager : rien n’est plus riche que d’apprendre tous les jours en perdant ses repères » déclare-t-elle à Paris-Match. Une belle ambition qu’elle parvient à concrétiser avec beaucoup de succès à seulement 35 ans.