Tom Cruise fou de rage sur le tournage de "Mission Impossible 7"

Tom Cruise fou de rage sur le tournage de « Mission Impossible 7 »

La scène s’est déroulée sur le tournage de « Mission Impossible 7 » à Rome. En effet, l’acteur n’a pas hésité à reprendre de volet l’équipe de tournage suite au non-respect des recommandations sanitaires. Pris de colère, l’interprète d’Ethan Hunt a littéralement menacer de les renvoyer.

Tom Cruise sur le tournage de Mission Impossible 7

Propos violents, infractions sanitaire ?

Dans un enregistrement audio relayé par le tabloïd britannique The Sun mardi dernier, on entend Tom Cruise rentrer dans une colère noire en plein tournage de « Mission impossible 7 ». En effet, l’acteur serait allé jusqu’à insulter les techniciens de la production pour avoir enfreins les règles du protocole sanitaire. À travers cette note vocale on peut entendre des propos tels que : « Nous créons des milliers d’emplois, espèces d’enfoirés. Je ne veux plus jamais voir ça. Jamais ! » mais également des menaces de licenciements. Tom Cruise déclare que si son équipe de tournage refuse de se plier aux règle sanitaire alors ils seront virés. Effectivement, le moins que l’on puisse dire c’est que l’interprète d’Ethan Hunt n’y est pas allé de main morte. Il cite « Si je vous revois faire ça, vous êtes dehors, p***** »

Une réaction défendue par d’autres célébrités

Si la réaction de Tom Cruise n’a pas fait l’unanimité autour de lui, certains lui ont tout de même apporter son soutien. Notamment dans l’industrie du cinéma ou plusieurs figures emblématiques comme George Clooney qui s’est montré compréhensif. Selon Howard Stern, l’acteur aurait approuvé la colère de Tom Cruise face au non-respect des normes sanitaires en ces temps difficiles. En effet, Georges Clooney confie au sujet de l’acteur : « Il n’a pas réagi de manière excessive parce que c’est un vrai problème ». De plus, il ajoute également pour sa défense que son ami assistant et réalisateur sur cette série a vu la même chose se produire et que les réactions n’ont pas été les mêmes.

 

shares