Tir d’Alec Baldwin: de nouvelles pistes; l'armurière avoue sa négligence
Tir d’Alec Baldwin

Tir d’Alec Baldwin : de nouvelles pistes dans l’enquête après les aveux de l’armurière

Du nouveau dans l’enquête portant sur la mort de la directrice photo de Rust. L’armurière Hannah Gutierrez-Reed, passée aux aveux, apporte plus de précisions sur le drame survenu. Avec ses déclarations, la police compte bien évoluer dans ses enquêtes et situer les responsabilités.

Une négligence avant le début du tournage

Si jusque-là l’armurière soutient mordicus avoir bien rempli sa mission, ses nouvelles déclarations pourraient changer la donne. Hannah Gutierrez-Reed avoue avoir chargé cinq balles factices dans le pistolet et de le mettre sous clé avant son déjeuner. À son retour, elle aurait ajouté une nouvelle balle factice sans vérifier les anciennes. Elle remit ensuite le pistolet à un membre de l’équipe technique afin qu’il soit utilisé sur le plateau de tournage.

Tir d’Alec Baldwin: la nouvelle piste envisagée par les enquêteurs

Dans le cadre de l’enquête sur la mort de la directrice photo de Rust après le tir d’Alec Bladwin, 500 munitions ont été saisies. Dans le lot, la majorité semble être factice. Cependant, certains sont des cartouches à blancs et d’autres, réelles. La police a donc voulu en savoir plus sur leurs provenances en interrogeant les fournisseurs. L’un d’entre eux, Seth Kenney, indique avoir fourni à l’équipe de tournage des munitions. Une corrélation a été établie entre la balle ayant tué Halyna Hutchins et les balles qu’il aurait fournies. Pour l’instant, les enquêtes se poursuivent afin d’élucider les secrets qui se cachent derrière ce tragique Tir d’Alec Baldwin.

À lire :  Voici pourquoi Lorie a mal vécu sa relation avec Billy Crawford