Sonia Mabrouk et son compagnon: on vous dit tout
Sonia Mabrouk et son compagnon d'émission

Sonia Mabrouk : quel est son talent caché ?

Avez-vous entendu parler de Sonia Mabrouk et son compagnon ? Vous l’avez probablement aperçue ou suivie une de ses émissions sur la chaîne franco-tunisienne. Cette dame est devenue une célébrité incontournable des écrans en raison de sa détermination et de son talent. Son parcours, sa vie privée et ses passions suscitent ainsi un intérêt particulier.

La vie de Sonia Mabrouk

Le parcours de Sonia Mabrouk est assez remarquable et s’annonce palpitant depuis sa plus tendre enfance. De succès en succès après l’intégration qui changera sa vie, cette journaliste atteindra ses objectifs en vivant plus tard sa passion à fond.

Ses origines

Sonia Mabrouk est née le 17 décembre 1977 à Tunis en Tunisie. Elle a grandi dans ce pays et y vit encore à ce jour. Elle vit une enfance bercée des idéaux politiques de la période et développe de nombreuses relations amicales. Des personnalités telles que l’un des chefs d’État de la Tunisie, Habib Bourguiba, avaient l’habitude de venir visiter les parents de Sonia.

De même, son grand-père maternel, Mongi Mabrouk, fut ministre du Commerce de la Tunisie. Un de ses oncles, Hedi Mabrouk, fut une grande personnalité de l’État tunisien où il occupa des postes de renom. En effet, il fut ambassadeur de la Tunisie en France et le tout dernier ministre des Affaires étrangères de Bourguiba. En clair, Sonia Mabrouk dès son enfance connaissait déjà une bonne partie des rouages du monde politique. Soulignons que, précisément en 2010, elle a obtenu la nationalité française grâce.

Son cursus scolaire

La talentueuse journaliste de 43 ans est à ce jour, titulaire d’un diplôme de commerce obtenu à IHEC de Carthage. Elle a ensuite enseigné dans cet institut quelques années après. Sonia Mabrouk obtient par la suite un DESS à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

La journaliste y fera, de même, un diplôme de DEA. Ce diplôme sera précédé par la rédaction d’un mémoire sur les comportements changeants des consommateurs. La jeune femme avait travaillé sur le processus de prise de décision pour les achats.

L’intégration qui a changé sa vie

Peu avant 2008, Béchir Ben Yahmed autorise Sonia à intégrer le groupe de rédaction de l’hebdomadaire Jeune Afrique où elle travaille pendant 3 ans. En 2008, Jean-Pierre Elkabbach lui propose à son tour de présenter le journal sur Public Sénat.

Dès le début de l’année 2013, elle devient animatrice du programme « Débat des grandes Voix ». Cette émission était diffusée tous les samedis de 13 h à 14 h sur le canal Europe 1. Elle était aussi co-animatrice de la tranche d’infos présentée le dimanche soir par Patrice Roger.

En 2016, dans la période de janvier à juin, elle anime le programme « Les Grandes Voix vous répondent » tous les dimanches de 19 h à 20 h. Dans le mois de septembre, elle anime le programme « Les Éclaireurs » toujours de 19 h à 20 h.

De gloire en gloire

Sonia ne cesse de grimper des échelons et brille sur tous les écrans.

  • Dès janvier 2017, elle était présente tous les jours de la semaine sur les canaux européens pour animer une émission sur les Grandes Voix d’Europe 1. Étant occupée par beaucoup de travail, elle a dû abandonner la présentation des « Éclaireurs » et la céder à Nicolas Escoulan.
  • En 2017, elle apparaîtra sur CNews où elle présentait déjà sa propre émission nommée « Les Voix de l’info » diffusée de 17 h à 19 h. Sonia présentait le 18 h-20 h tous les dimanches sur la chaîne Europe 1.
  • Dès la rentrée de 2018, la programmation des émissions a été totalement revue par le nouveau directeur général de la station. Laurent Guimier confiera, à cet effet, une interview à Sonia dans la tranche de 18 h-20 h.
  • Un an plus tard, en septembre 2019, elle anime l’émission « Midi News » sur la station CNews.

Sur le canal Europe 1, elle présente l’entretien politique dans le programme de la matinale de Matthieu Belliard à 8 h 15. L’année dernière, au début de la rentrée 2021, elle était chargée d’animer deux émissions. Il s’agit de l’entretien politique inclus dans la matinale de Dimitri Pavlenko et du programme politique diffusé les dimanches sur Europe 1. Ce dernier est appelé « Le Grand Rendez-vous » enregistré en collaboration avec CNews et Les Échos.

Sonia Mabrouk et son compagnon

Sonia Mabrouk, tout comme plusieurs autres journalistes, est plutôt cachottière en ce qui concerne sa vie privée. Néanmoins, une chose dont on peut être sûr est que la journaliste est l’épouse du chef cuisinier Guy Savoy depuis 2018. On ne sait presque rien sur la relation entre Sonia Mabrouk et son compagnon.

Sonia Mabrouk et son compagnon

Les points de vue de la journaliste sur les questions sociales

Née dans la religion musulmane, Sonia dit être dévouée à la laïcité. Lors d’une interview à « Libération », elle affirme donc être contre la révolution raciale. Pour la journaliste, cette révolution provient des États-Unis d’Amérique et fut engendrée par des associations féministes.

Sonia déclare aussi que ces différents mouvements représentent de véritables menaces pour la civilisation. Par ailleurs, elle n’apprécie point le terme « colonisation » lorsqu’on l’interroge sur la colonisation de la Tunisie par la France. Elle pense qu’il s’agit plutôt d’un protectorat. Et d’après elle, ce n’est pas une fin en soi, car elle a permis de découvrir ou de sublimer le territoire français. En outre, elle demeure une fervente admirative devant les œuvres de Michel Houellebecq.

Le talent caché de Sonia Mabrouk

La journaliste et animatrice Sonia Mabrouk a le don ou plutôt la passion pour l’écriture. C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle elle admire tant le travail de Michel Houellebecq. En effet, inspirée par cet éminent écrivain, elle a publié plusieurs ouvrages assez connus. Ses œuvres sont entre autres :

  • « Le monde ne tourne pas en rond, ma petite-fille », publiée par les éditions Flammarion en 2017 ;
  • « Dans son cœur, sommeille la vengeance » ;
  • « Douce France », publiée par les éditions Plon.

Sa dextérité en ce qui concerne le maniement de la plume est telle que ses œuvres disponibles en version numérique se distribuent de partout. Aussi, le 10 août 2021, annonce-t-elle la sortie imminente de son prochain livre intitulé « Écrire est un apaisement de soi-même ». La journaliste de 43 ans s’est, d’ailleurs, retirée en campagne pour mieux se focaliser sur son prochain livre comme l’expose la photo indexée à son annonce.