Paris : ville cosmopolite

Paris : ville cosmopolite

Une ville riche de culture

Paris est connue pour ses divers arrondissements tous plus différents les uns que les autres.
Les quartiers les plus prestigieux de Saint-Germains-des-Prés, du Triangle d’Or délimité par les avenues Montaigne, des Champs-Élysées et George V ou encore celui du 7e arrondissement avec la Tour Eiffel ou les Champs-de-Mars côtoient les plus populaires où il n’est pas rare d’y voir des cultures très différentes. C’est notamment le cas du 10e arrondissement qui abrite des petits commerces et autres restaurants du monde entier. Vous pourrez tout d’abord y découvrir “le sentier turc” ou Petite Turquie qui concentre de nombreux commerces, ateliers et autres
lieux d’activités gérés par des turcophones ou des kurdophones.


En faisant cap vers le passage Brady et ses rues adjacentes vous vous retrouverez en Inde, le quartier de la Little India situé entre la Gare du Nord et la rue du Faubourg Saint Denis regorge de restaurants indiens et pakistanais, mais également de commerces typiques où vous pourrez y trouver des tenues traditionnelles telles que les saris mais également des épiceries et bazars.


Si vous décidez de continuer votre parcours dans le 10e arrondissement vous tomberez alors sur le quartier africain; coiffeurs afros, salons de manucure, et autres boutiques font la renommée du quartier. L’Afrique est aussi mise à l’honneur côté rive gauche de la capitale avec le quartier de Château rouge situé dans le 18e. Le quartier est notamment connu pour le marché Dejean où des produits en provenance d’Afrique sont disponibles, tandis qu’au Marché Saint- Pierre vous trouverez tous les tissus africains possibles et inimaginables.


Sans doute un des quartiers les plus prisés, le quartier du Marais situé dans le 4e arrondissement est l’un des quartiers les plus anciens de la capitale. Depuis quelques années, il ne cesse d’attirer les touristes du monde entier. Très connu pour sa Rue des Rosiers et ses incontournables falafels, le Marais regorge également de monuments, musées (Musée d’art et d’histoire du Judaïsme) et jardins (Jardin d’Anne Frank). On y retrouvera aussi de nombreuses
synagogues dont celle de Agouda Hakehilos classée monument historique. D’ailleurs, il ne sera pas rare de voir des membres du mouvement loubavitch proposer de mettre les téfilines.


Et si l’envie de continuer dans cette atmosphère vous gagne alors faites un tour du côté du 19e
arrondissement aussi appelé “la petite Jérusalem” où les petites épiceries casher se mêlent aux imposantes synagogues.


Plongeons maintenant au cœur de l’Asie. Pour cela, direction le 13e arrondissement et son “triangle de Choisy” où des populations d’origine vietnamienne, laotienne cambodgienne et chinoise rythment le quartier. Les commerces asiatiques sont partout; restaurants, magasins d’alimentation (Tang Frères et Paristore) mais aussi lieux de cultes.

Lors du Nouvel An chinoisau mois de janvier une grande parade anime les rues par les danses des lions et des dragons.
Si des envies de Japon vous prennent alors dirigez-vous vers la rue Saint Anne située à cheval sur les 1er et 2e arrondissements de Paris.

La Little Tokyo n’a jamais cessé au fil des ans de voir sa communauté japonaise s’agrandir, restaurants, boulangeries traditionnelles et supermarchés typiques font le bonheur des immigrés japonais, mais également des Français à la recherche d’exotisme. Vous y trouverez également de nombreux commerces franco-japonais.


Enfin le quartier de Belleville accueille depuis les années 80 une grande communauté asiatique faisant de ce dernier une véritable petite terre d’Asie. Tant de langues et cultures différentes qui n’échappent pas au domaine de la traduction, que ce soit dans les musées, restaurants, ou même les commerces, le contenu est toujours disponible
en au moins deux langues au vu du caractère multiethnique de la ville.

Les migrations à travers les siècles

Depuis plusieurs siècles Paris n’a jamais cessé d’accueillir des personnes du monde entier mais c’est seulement à partir du XIV siècle que la capitale est devenue une véritable ville cosmopolite. Au fil des années, nombreuses sont les populations d’origine étrangères à vouloir y vivre.
À partir du XIXe siècle ce sont les Anglais qui arrivent et s’imposent dans le domaine de la sidérurgie, la communauté étant essentiellement composée d’ingénieurs et ouvriers qualifiés.
Ces derniers s’installeront par la suite dans le quartier du faubourg Saint-Germain dans le 7e arrondissement.
Vient ensuite la “Grande Émigration” polonaise entre 1830 et 1870, les Polonais se réfugient à Paris suite à l’échec de l’insurrection de Varsovie, ils s’implantent dans l’île Saint Louis où en 1832 la Société historique et littéraire polonaise est créée. Elle a pour but de lutter contre la germanisation et la russification de la Pologne.
Puis vers 1835, la capitale connaît une vague d’immigration ouvrière et démunie notamment avec les populations anglaises, belges, hollandaises ou encore allemandes.


Les Italiens, les Juifs, les Arméniens ou encore les Russes arriveront dans la capitale jusqu’à la Première Guerre mondiale. Puis dans les années 20, la communauté juive posera ses bagages dans le 4e arrondissement et plus particulièrement dans le quartier de Saint Paul.
À partir des années 30, la majorité des immigrés à Paris sont des Italiens, des Belges, des Russes et des Espagnols, les autres sont issus de la communauté maghrébine, africaine et asiatique. Cette même année, les Italiens représentent la communauté étrangère la plus importante puisqu’elle en compose les deux tiers, ils décident de s’installer surtout dans les quartiers nord-est mais également en région parisienne et sont présents dans tous les métiers du bâtiment.


Vient ensuite l’arrivée des Portuguais avec une grosse vague entre 1969 et 1970, ils sont alors le premier groupe d’immigrés en France, et sont un peu plus de 300 000 dans les départements d’Ile de France et plus de 43 000 dans Paris intra-muros.
Toutes ces communautés ont trouvé en Paris et ses banlieues une véritable terre d’asile où le niveau de l’emploi et des logements est une vraie plaque tournante au cours de ce 20e siècle.

Paris où la ville des artistes

Paris a toujours été vu comme la ville de tous les possibles et un grand nombre d’artistes ont
décidé d’y poser leurs bagages au fil des siècles. Le quartier de Montmartre véritable quartier des artistes a notamment vu y défiler de grands peintres et chanteurs. De Picasso à Amadeo Modigliani en passant par Van Gogh ou encore
Dalida ses petites rues pittoresques en ont séduit plus d’un. Du côté de Saint-Germain-des-Prés c’est l’actrice et mannequin germano-américaine Diane Kruger qui y pose ses valises à l’âge de 16 ans. Le célèbre couturier allemand Karl Lagerfeld s’installera quant à lui dans le 1er arrondissement au 31 rue Cambon juste après avoir été nommé
directeur artistique de la maison Chanel, il habitera également dans les 6e, 7e et 8e arrondissements de la capitale. Par ailleurs, d’autres stars américaines comme l’acteur Johnny Depp se laisseront tenter par le bon vivre du quartier du Marais.
Au fil des décennies Paris a donc toujours été une ville de prédilection pour de nombreuses personnes voyant en elle une véritable cité d’or.

shares