L'enlèvement absurde d'une richissime hôtelière

L’enlèvement absurde d’une richissime hôtelière

L’affaire s’est déroulée en 2016. Un restaurateur italien à la retraite, un ancien militaire sans ressources, un ex-paparazzi devenu détective privé ainsi que quelques malfrats. Voici les 13 profils des hommes ayant comparu lundi dernier en France pour l’enlèvement d’une riche hôtelière de 80 ans

Une affaire qui tourne mal

L’affaire se déroule dans le sud de la France à Nice en 2016. De ce fait, les principaux concernés sont jugés dans cette ville et le chef d’accusation est assez lourd. Accusé d’être à l’origine du plan du crime de Jacqueline V, le protagoniste principal que nous appelons Giuseppe S possède déjà plusieurs antécédents judiciaires. Notamment pour une tentative d’enlèvement de l’hôtelière déjà commise auparavant, en 2013.

Une affaire particulièrement étonnante

Suite à quatre années de détention provisoire, le protagoniste principal a toujours eu un seul mot d’ordre : nier les faits en bloc. En effet, Giuseppe S et son avocat Corentin Delobel ont toujours qualifié l’affaire de “rocambolesque” pour se justifier. Ainsi, éliminer tous les soupçons à son égard. En parallèle, Giuseppe S comparaît également pour « complicité d’enlèvement et tentative d’extorsion en bande organisée » . De plus, son avocat Maître Delobel s’est permis d’ajouter les déclarations suivantes au sujet de son client « les autres se servent de lui comme bouc émissaire car il avait un contentieux avec Jacqueline V. Il n’y aucun élément objectif à charge » annonce-t-il.

Qu’en est-il du côté de la victime ? Jacqueline V a toujours été de nature très discrète. En tant qu’héritière du Grand Hôtel de Cannes mais également d’un palace de la Croisette construit dans un style années 1960, l’octogénaire possède une fortune conséquente. Retour en octobre 2016 où Jacqueline V sort un beau matin faire ses achats à la pharmacie dans le quartier bourgeois de Nice. En effet, sa famille y possède plusieurs appartements et notamment plusieurs garages, dont un où s’est déroulé le drame. Deux hommes masqués surgissent de nul part et l’embarquent dans une voiture volée conduit par un des ravisseurs.

Un calvaire pour Jacqueline V. et sa famille

Le drame dure près de 48h. En effet, l’octogénaire est ligotée dans le véhicule où elle est forcée à avaler des médicaments pour l’endormir. À plusieurs reprises, cette dernière essaie de s’en sortir et de se défendre comme elle le peut en hurlant. Cependant, personne ne vient à son secours. C’est uniquement au bout de la deuxième nuit que la victime parvient à s’enfuir avec la complicité d’un voisin. Immédiatement, une enquête est ouverte. Philippe D, un homme de 52 ans est impliqué dans l’affaire aux côtés de Giuseppe S.