Hermès rachète une grande ferme destinée à l'élevage de crocodile pour la production de ses sacs à main

Hermès rachète une grande ferme destinée à l’élevage de crocodile pour la production de ses sacs à main

En tant que premier pays producteur de peaux de crocodile, l’Australie exporte près de 30 000 peaux à travers le monde. Dès lors, la maison de haute couture française Hermès a décidé d’y lancer l’ouverture de la plus grande ferme destinée à l’élevage de crocodile. En effet, la peau de plus de 45 000 reptiles sera utilisée pour confectionner ses sacs à main.

Plus de 50 000 crocodiles destinés à l’élevage

Associée au professionnel dans l’industrie de l’élevage de crocodile Mick Burns, Hermès a racheté une ancienne ferme abandonnée pour en construire une nouvelle afin d’accélérer sa production. Située près de la ville de Darwin, l’objectif est à pas moins de 50 000 crocodiles prévus à l’élevage sur une durée de cinq ans pour leur peau afin de produire les fameux Birkin.

Un projet aussi coûteux qu’ambitieux

Vous l’aurez compris, la mise en place d’un projet aussi conséquent que celui-ci nécessite des fonds. Hermès aurait déversé près de 33,8 millions d’euros pour la construction de cette ferme. Cette dernière sera munie de plusieurs enclos de production, des laboratoires d’incubation d’œufs ainsi qu’une écloserie. Ce projet devra compter sur le savoir-faire d’une trentaine d’employés sur place. Cependant, Hermès n’est pas la seule maison de luxe a contrôler des fermes destinés à la production de sacs à mains. D’autre grand de la haute couture ont fait du reptile un véritable business tel que Louis Vuitton.

Badbuzz ? La colère de nombreuses associations de défense des animaux

En effet, il n’en aura fallut pas moins pour provoquer l’indignation de nombreuses associations de protection animale quant au sort de ces crocodiles telles que 30 Millions d’amis ou encore L214. La plupart d’entre eux ont pris leurs réseaux sociaux pour dénoncer des « pratiques abominables » et « l’absence d’éthique » contribuant à la souffrance animale. Près de 4000 tweets de personnalités ont jaillit sur la sphère médiatique au sujet de la production de sacs à main en peau de crocodile avec 82% d’entre eux d’avis négatifs. De plus, de nombreux hashtags sont lancés sur Twitter : « Boy-cott Hermès », « Hermès la honte », « souffrance animale » etc… À ce jour, la maison de luxe n’a répondu à ces accusations.

shares