Fanny Agostini et son compagnon: un mode de vie très spécial
fanny agostini et son compagnon

Fanny Agostini : mais qui est son compagnon ?

L’avenir de la planète est menacé et il urge d’agir. Cet état de choses, Fanny Agostini et son compagnon l’ont compris. Figure marquante du monde des médias, cette jeune femme choisie de vivre une vie assez une curieuse. Une expérience spéciale qui fait sa joie au quotidien. Et pour les téléspectateurs, c’est clair, elle représente un vrai modèle. Zoom sur la vie de la jeune femme et sur son combat quotidien.

Enfance et éducation

Animatrice de télévision française bien connue du public, Fanny Agostini est issue de La Bourboule dans le Puy-de-Dôme. Elle est née le 08 juillet 1988 dans cette région Auvergne–Rhône-Alpes. Fille de pizzerias, son père est originaire de Corse alors que sa mère est Auvergnate. Étant donné la complexité et le caractère chronophage de leur métier, la jeune journaliste sera élevée par ses grands-parents.

Après un parcours scolaire réussi, la jeune femme se lance dans les études de sciences politiques et lettre à Clermont-Ferrand. Elle obtient quelques années plus tard son parchemin et intègre la radio France bleu. Par la suite, elle est affectée pour une formation d’animatrice pendant deux ans au studio-école de France d’Issy-les-Moulineaux.

Au cours de ce bref parcours, elle a eu à réaliser un stage à la RTL, sous la coupole du journaliste et animateur Julien Courbet. Fanny Agostini et son compagnon ont eu à collaborer sur de nombreux dossiers en rapport avec le monde journalistique.

En 2009, elle obtient son diplôme de journalisme dans son école de formation et rejoint l’équipe de NextRadio TV. À l’époque, elle était chargée de présenter la météo et l’info trafic sur les chaînes de Radio RMC et BFM.

Parcours médiatique

Fanny Agostini fait ses grands débuts à la télévision française sur BFM TV. Son intégration dans l’équipe de ce dernier fait suite au départ de Philippe Verdier pour la présentation météo sur France 2. Elle vient combler ce grand vide en septembre 2011 en présentant les émissions météo entre 12 h et 22 h du lundi au vendredi. Elle alterne entre les émissions en direct de 12 h à 15 h et les programmes enregistrés au cours de l’après-midi.

En septembre 2014, la journaliste anime les programmes météo de la station BFM TV du matin. Ceux du soir étaient assurés par son confrère Christophe Person. Trois ans plus tard, elle devient l’animatrice principale de l’émission Thalassa en diffusion les vendredis soir sur France 3. Elle succède ainsi au doyen Georges Pernoud qui avait précédemment assuré l’animation pendant 37 ans. Cependant, elle annonce son départ de l’émission en mai 2019 pour se consacrer sur son ONG basée à Auvergne.

Actuellement, elle travaille avec la chaîne Ushuaïa TV de Christopher Sommet afin de poursuivre son combat pour l’écologie. Pour elle, l’émission Thalassa ne lui permettait pas d’exposer assez l’urgence écologique de l’heure.

Quelles sont les passions de Fanny Agostini ?

Fanny Agostini avoue avant tout son amour pour sa ville natale. Très attachée à ses valeurs, elle se montre particulièrement active auprès de sa communauté. Son action lui vaut même, en mars 2014, une élection au poste de conseiller à La Bourboule. La sublime journaliste est une grande passionnée des questions écologiques et climatiques. Et comme bien d’autres journalistes, elle n’hésite pas à se consacrer à fond à ce qui lui donne de la joie.

En 2015, elle participe à la création du Climate Bootcamp, un événement qui réunit plusieurs personnalités annuellement. Au centre des débats, les invités abordent les questions environnementales et envisagent des solutions pour réduire les pollutions. En 2019, Fanny Agostinifonde la fondation Landestini, une organisation à but non lucratif. Par le biais de cette structure, elle s’attèle à aider les populations à s’alimenter sainement et à entretenir la biodiversité.

Fanny Agostini et son compagnon : en couple ou célibataire ?

Côté vie privée, il faut noter que la jeune journaliste française est en relation avec Henry Landes. Ce dernier occupe, à l’Institut d’études politiques de Paris, le poste de responsable d’une classe de développement durable. Fanny Agostini et son compagnon ont officialisé leur union le 09 juin 2018 à La Bourboule, un département du Puy-de-Dôme.

En ce qui concerne sa situation matrimoniale, la femme des médias est mère d’un joli petit garçon. Né le 22 mai 2020, il sera prénommé Darwin en hommage au savant Charles Darwin. Huit mois après la naissance de celui-ci, elle revient au cours d’une interview sur le sens de ce prénom dans les pages de Télé 7 jours. Par ce geste, les parents veulent transmettre leurs convictions écologiques et de respect de l’environnement à leurs fils.

Hors antenne, elle s’attèle à accorder du temps à la croissance radieuse de son enfant. Comme toutes les mères, elle se soucie de lui accorder une bonne éducation au quotidien. C’est d’ailleurs pour cette raison que Fanny Agostini et son compagnon n’hésitent pas à l’emmener à des sorties par moments.

Fanny Agostini et les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, la passionnée des sujets écologiques se montre très active. Aussi, l’ex-Miss météo ne manque pas, tout comme ses confrères, de partager des photos chics de ses passages à la télé. À la naissance de son enfant, elle publie quelques-unes pour montrer sa perte de poids due à l’allaitement. Elle profite également de cet instant solennel pour inviter les femmes à nourrir leurs bébés avec les seins, gage d’une bonne santé. En outre, Fanny Agostini et son compagnon partagent sur leurs réseaux sociaux respectifs :

  • Les grands rendez-vous climatiques ;
  • Des astuces de bien-être au quotidien ;
  • Ses meilleurs souvenirs en famille

Au cours d’une émission, Fanny Agostini et son compagnon ont partagé une anecdote insolite sur leur voyage de noces. Les deux partenaires expliquent qu’au cours de leur séjour à Vancouver, ils ont vécu dans un gîte écologique en WWoofing. Ce mode de vie particulier consiste à bénéficier d’un habitat gratuitement contre un travail dans les fermes agricoles avec bénévolat.