Émilie Pécresse : qui est la fille de Valérie Pécresse?
Émilie Pécresse

Émilie Pécresse : la benjamine de Valérie Pécresse s’ouvre

Émilie Pécresse est la benjamine de la famille Pécresse. Elle vit mieux son adolescence grâce aux soins de ses parents et de ses frères. Très ambitieuse, elle ne désire pas vivre éternellement sous la tutelle de ces derniers. La jeune fille décide donc de prendre son envol d’une tout autre manière. On vous détaille dans cet article la vie d’Émilie Pécresse : sa passion, ses loisirs et son compagnon

Génétique d’Émile Pécresse

Émilie Pécresse est née en 2004 au sein d’une famille conservatrice. Émilie reçoit donc une éducation bien coordonnée et très stricte. Fille d’un homme d’affaires et d’une politicienne, la jeune fille n’a donc pas droit à l’erreur pouvant conduire à un scandale.

Jérôme Pécresse : un homme d’affaires avisé

Jérôme Pécresse est à la fois un homme d’affaires prospère, mais aussi un joueur de bridge de haut niveau. Il naît le 17 mars 1967, suit une formation en ingénierie puis devient ingénieur des ponts et chaussées en 1991. Cependant, Jérôme ne s’est pas construit dans l’univers de la construction des ponts, mais plutôt en entrepreneuriat.

En 1992, il devient vice-président puis directeur du département fusions-acquisitions dans la banque Crédit Suisse First Boston. En 1998, il s’engage avec Imerys. Entreprise dans laquelle il est nommé responsable de la stratégie et du développement puis directeur général adjoint des finances en 2002. S’ensuit une longue liste de grandioses nominations pour Jérôme au sein de la société.

Mais étant visionnaire et ambitieux, il quitte Imerys pour Alstom Renewable Power Sector. Il en devient le président. En 2016, la société fut rachetée par Général Electric qui la surnomme GE Renewable Energy. Jérôme Pécresse en devient le PDG.

Durant ce laps de temps, Jérôme fonde sa famille avec Valérie Roux en l’épousant le 6 août 1994. Avec elle, il est père de ses trois enfants : Baptiste, Clément et Émilie Pécresse.

Valérie Pécresse : une mère courageuse

Valérie Pécresse née Roux est la femme de Jérôme Pécresse et mère d’Émilie Pécresse ainsi que de ses autres frères. Elle voit le jour le 14 juillet 1967 à Neuilly-sur-Seine et y grandit. Après ses études, elle lance sa carrière politique en devenant maître des requêtes au Conseil d’État de 1992 à 2015.

Sa carrière prodigieuse lui ouvre des portes dans le gouvernement de Nicolas Sarkozy et dans celui de François Hollande. Elle fut donc ministre de l’Enseignement supérieur et ministre du Budget. Récemment, elle a annoncé sa candidature aux primaires de la droite dans le cadre de l’élection présidentielle de 2022.

Mais comment concilier la politique à la vie de famille ? À cette question, Valérie Pécresse, sur le magazine people Gala, soutient que cela requiert un effort considérable et beaucoup de sacrifices. Mais étant une mère soucieuse de ses enfants, elle prend toujours leur avis avant toute prise de décision.

Ainsi, avant de se présenter aux élections présidentielles, elle a pris la peine d’en discuter avec ses proches. Dans une interview, elle dit d’ailleurs que sa « fille est ravie que je porte une candidature au féminin ».

La famille Pécresse face à l’éducation d’Émilie

Avec un emploi du temps aussi chargé que ceux de Jérôme et de Valérie, il est clair qu’il faut un consensus entre les parents afin de réussir l’éducation de leur enfant. Mais ce fut un pari gagné pour eux, car ils ont pu élever Émilie et ses frères convenablement.

À ce propos, elle affirme dans les colonnes du magazine Gala : «Quand les enfants étaient plus jeunes et que jétais ministre, il a pris plus que sa part dans le partage des tâches».

Une charge également partagée par la mère et belle-mère de Valérie. Dans le magazine ELLE, elle a décrit comment cette organisation fonctionne : «Ma mère assure notre part des conduites du soir. Ma belle-mère, elle, s’occupe aussi des activités extrascolaires».

Et pour mieux rester en contact avec ses enfants, elle leur permet de savoir en temps réel son agenda.

Les prises de position de la famille Pécresse

Jérôme et sa femme sont à des postes de responsabilité dont les prises de décision ou de position peuvent affecter la société et leur famille. À ce sujet, certains ont déjà entaché la notoriété de la famille Pécresse. Il s’agit :

  • En 2016 : Jérôme Pécresse décide de licencier 800 emplois dans une ville où sa femme milite contre le chômage crée une polémique.
  • En 2012 : Valérie Pécresse s’oppose à la loi Taubira sur le mariage pour tous. Elle participe, à cet effet, à de nombreuses manifestations d’opposition. Mais en 2014, elle prend position sur le sujet et se déclare favorable au mariage pour tous.
  • En 2017, elle prône une charte pour encadrer les prières de rue des islamistes quitte à aller à l’encontre de la laïcité de l’État français.
  • En 2015, Valérie Pécresse propose d’instaurer des tests de dépistage obligatoire de cannabis dans les lycées et collèges. Ce qui engendre des critiques au sein du personnel des établissements, des parents d’élèves et bien d’autres personnes. La proposition fut donc rejetée par le préfet de la région.

Ces prises de décisions peu reluisantes ont sans doute affecté la famille Pécresse et par conséquent, la vie de leur fille Émilie.

Émilie Pécresse et son compagnon

Émilie Pécresse n’est sans doute plus une enfant, car la jeune fille n’est plus loin de sa majorité. Mais étant totalement discrète, on ne saurait dire si elle dispose d’un amoureux. Est-elle toujours un cœur à prendre ? Une question que de nombreuses personnes se posent sans doute.

On reste, cependant, sans plus de détails sur le sujet. La jeune fille garde totalement secrètes les informations qui touchent à sa vie privée. Cela peut se comprendre aussi aisément lorsqu’on sait que la famille n’est pas à l’abri des polémiques. Heureusement, la famille reste soudée. Valérie Pécresse affirmait, parlant d’une tentative de déstabilisation de sa famille : « C’est quelque chose de très traumatisant. Il faut avoir une sacrée confiance dans son couple et en soi-même pour surmonter ce genre d’affaire ». En effet, elle avait reçu un appel téléphonique de personnes qui se sont fait passer pour la maîtresse de son mari.