Axelle Laffont et son compagnon : qui est son nouveau chéri?
Axelle Laffont et son compagnon

Axelle Laffont : en couple avec un sportif de vingt ans son cadet

En été dernier, Axelle Laffont et son compagnon officialisaient leur relation. C’est sur le réseau social américain Instagram que les deux amants ont décidé de dévoiler leur amour. La belle actrice est désormais sur un petit nuage et ne compte pas en redescendre de si tôt. Elle s’est remise de sa dernière rupture avec Cyril Paglino, son ex-compagnon. On vous fait découvrir l’identité de ce jeune homme dans les lignes qui suivent.

Axelle Laffont et son compagnon : qui est Romain Sichez, le joueur de tennis professionnel ?

L’actrice semble s’être lassée de la solitude. De nouveau en couple, elle révèle l’identité de son chéri le 29 juillet dernier, sur son compte Instagram. Axelle Laffont et son compagnon Romain Sichez ont ainsi officialisé leur union avec un magnifique cliché.

La photo présente la comédienne détendue dans les bras de son amoureux. Allongés sur un transat, tous les deux vêtus de maillots de bain, Axelle Laffont et son compagnon paraissent fous amoureux l’un de l’autre. En séjour détente au sud de la France, le couple a choisi l’Aix-de-Provence pour partager de petits moments d’intimité. C’est la villa Madonna, un complexe de maisons cinq étoiles, qui les accueillent.

Romain Sichez est un tennisman français professionnel. Il évolue à Londres et adore partager des photos de voyages dans de magnifiques endroits. Le charmant athlète au corps d’Apollon nourrit également une certaine passion pour les engins de deux-roues. Il est un grand fan de moto. De vingt ans son cadet, Axelle Laffont ne semble pas craindre les médisances.

Une femme attirée par des hommes plus jeunes

Ce n’est pas la première fois qu’Axelle Laffont entretient une relation pareille. Elle est déjà sortie avec un jeune homme âgé de seize ans de moins qu’elle. « J’ai vécu 3 ans avec quelqu’un de 16 ans de moins. Il avait 29 ans, et j’avais… » confiait-elle selon Gala.

Il s’agit en effet de son ancien partenaire et ex-candidat de l’émission de télé-réalité Secret Story. Axelle Laffont et son jeune compagnon Cyril Paglino ont vécu ensemble de 2013 à 2015. Elle avoue qu’il s’agit d’une situation tout à fait hasardeuse. « J’ai remarqué que, lorsque j’étais célibataire, je me faisais plus souvent draguer par de très jeunes garçons plutôt que par des hommes de mon âge qui eux, préfèrent refaire leur vie avec des femmes plus jeunes ».

Elle explique que cette attirance a commencé après sa rupture avec l’acteur et réalisateur Serge Hazanavicius en 2009. De cette première union est même née, en 2006, une fille nommée Mitty. La réalisatrice du film MILF s’expliquait au micro du magazine Purepeople en ces termes :

« Quand je me suis séparée du père de ma fille, qui pour le coup était plus vieux que moi, je me suis fait draguer, à ma grande surprise, par des garçons de moins de 30 ans. Et honnêtement, ce n’était pas du tout un truc qui m’attirait spécialement. Il se trouve qu’à un moment, tu te dis, quitte à vivre des expériences, je vais aussi vivre celle-là. Et un jour, je suis tombée amoureuse. C’était complètement par hasard ».

Un choix endossé qui inspire son premier film au cinéma

La quinquagénaire assume désormais cette partie d’elle. Axelle Laffont et son compagnon incarnent valablement les dictons « L’amour n’a pas d’âge » et « L’âge n’est qu’un nombre ». Elle n’hésite pas à les retranscrire dans un long-métrage intitulé MILF (Mother I’d Like to Fuck). Axelle Laffont est à la fois réalisatrice et actrice de l’œuvre. Elle y retrace l’histoire de trois amies d’enfance séduites par des hommes bien plus jeunes qu’elles.

Son histoire personnelle rencontre un franc succès. Sorti cette année sur Netflix aux Etats-Unis, le film de la star de cinéma a trouvé une forte audience. Il se positionne dans le top 5 des réalisations les plus suivies en Outre-Atlantique. Une belle performance qui réjouit l’actrice toute fière.

Quand mère et fille se donnent la réplique

L’ancienne miss-météo de Canal+ peut commencer à préparer sa retraite. Sa fille Mitty Hazanavicius marche déjà dans ses pas. Elle donnait en 2018, la réplique à sa mère dans son film MILF. Habituée des tapis rouges, la jeune demoiselle désire embrasser la carrière de comédienne de sa tendre génitrice. Celle-ci s’est fait un plaisir de l’intégrer dans l’une de ses productions.

« Oui, c’est ma fille qui joue ma fille dans le film. Il se trouve que j’ai une petite fille qui baigne là-dedans, qui adore ça. Donc plutôt que de la voir courir les castings, ce qui me stresse au plus haut point, comme elle en a très envie, qu’elle est en demande et qu’elle est très talentueuse, je la fais jouer dans mes propres trucs. Elle avait joué dans ma mini-série Addict où elle avait beaucoup de texte, et là elle est venue sur ce film. Elle m’a dit ‘je fais que de la figuration’, elle était frustrée de ne pas avoir de texte » explique Axelle Laffont.

Les inquiétudes d’Axelle Laffont

Talentueuse et douée, Mitty a certainement hérité de sa maman. Celle-ci l’affirme, mais souhaite protéger sa fille contre les revêts de ce métier. « Elle adore ça. Elle a été très demandée, depuis, mais j’ai un peu calmé le jeu. Je pense qu’elle est trop jeune pour vivre ce métier. Dans le film, elle était sous ma surveillance, c’est différent » avoue l’actrice. Et sa position se comprend parfaitement.

Mitty avait déjà joué dans la série de sa maman, Addict sur Canal+. Petite pastille diffusée dans le petit journal, l’ado s’est fait connaître du public qui, depuis, la réclame. Pour l’instant, Axelle Laffont veille au grain et ne la précipite pas dans cet univers parfois hostile.

Axelle Laffont et son compagnon

Axelle Laffont sur les réseaux sociaux

La fille de l’animateur Patrice Laffont est une femme épanouie sur la toile. Véritable addict des réseaux sociaux, elle-même avoue en être complètement accro. Cette dépendance a d’ailleurs inspiré sa série Addict de Canal+. Axelle Laffont y dévoile ce qu’est devenu notre quotidien depuis l’avènement des nouvelles technologies. Voici comment elle explique la raison de ce choix :

« Parce que je suis autant addict au téléphone que ça me dégoûte. On est rentré dans un système où à peu près tout le monde est dans ce truc-là. Ça me faisait marrer d’en parler parce que j’ai des milliards d’anecdotes, qu’elles soient personnelles ou de proches. C’est sans fin ! ».

Et quand on lui demande quel est son réseau social préféré, l’humoriste et one-woman-show répond Instagram bien évidemment. «  Je me couche et je me lève avec. Je poste des photos, mais, surtout, j’adore regarder celle des autres » avoue la quinquagénaire.

« Je suis très Instagram ! Twitter très peu : j’évite d’y aller parce qu’en général, ce ne sont que des haters. Je vois les horreurs qu’on dit sur moi… ou pas, j’exagère un peu (elle rit). J’ai d’ailleurs écrit un épisode où je convoque tous mes haters et je leur demande pourquoi ils sont si méchants » déclare-t-elle avec un large sourire dans les colonnes de Grazia. Elle a certainement raison.