Accusée de plagiat, Nicki Minaj est poursuivie pour 200 millions de dollars

Accusée de plagiat, Nicki Minaj est poursuivie pour 200 millions de dollars

La rappeuse américaine Nicki Minaj est poursuivie en justice par le rappeur Jawara Headley. Le chef d’accusation suppose le plagiat de l’une de ses chansons. Ainsi, ce dernier réclame la somme 200 millions de dollars à l’interprète de “Starships”.

Brinx Billions

Une affaire sur la chanson “Rich Sex”

Le rappeur Jawara Headley également connu sous le nom de “Brinx Billons” affirme être l’auteur de la chanson “Rich Sex”. En effet, ce dernier déclare l’avoir fait écouté à Nicki Minaj en 2016, quelques années auparavant. Suite à cette première écoute, la rappeuse l’aurait ainsi ajouté à son album sorti en 2018 nommé “Queen”. Selon le tabloïd américain TMZ, Nicki Minaj aurait même assuré à Brinx Billions que ce titre serait très prometteur et d’un succès international. Bien que Brinx Billions s’auto-proclame le seul détenteur de ce titre, il est en réalité désigné comme l’auteur de la chanson seulement.

Nicki Minaj

Des poursuites judiciaires entamées

En effet, cette affaire ne reste pas sans suite. Le rappeur Brinx Billions poursuit la rappeuse ainsi que la maison de disques pour plagiat. Les faits reprochés sont les suivants : copiage de paroles et le rythme de la musique. En conséquence, Nicki Minaj est poursuivie mais pas seulement ! Brinx Billions lance également des poursuites envers Universal Music Group et les groupes Young Money et Cash Money, les labels de Nicki Minaj. Par la suite la somme de 200 millions d’euros de dommages et intérêts est réclamée. De plus, le rappeur a fait la demande de dédommagements pour le titre “Rich Sex” en tant que son seul et unique réalisateur.

Nicki Minaj accusée de plagiat pour la seconde fois ?

En effet, ce n’est pas la première fois que Nicki Minaj est mêlé à une affaire de ce type. En 2018, l’artiste Tracy Chapman a également dénoncé les pratiques peu éthiques de la rappeuse. Selon la chanteuse, Nicki Minaj aurait plagié une de ses musiques en utilisant la mélodie et les paroles du titre “Sorry”. Au même titre que Bronx Billions, Tracy Chapman assigne la rappeuse en justice.

 
shares